top of page
  • Photo du rédacteurEDCaen

Année européenne des compétences, on vous explique !

Dernière mise à jour : 1 mars 2023


Comme annoncé dans le discours sur l’état de l’Union de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en septembre dernier, l’Exécutif européen a adopté le 12 octobre une proposition visant à faire de 2023 l’année européenne des compétences afin de mieux former les travailleurs, permettre à tous les citoyens européens de se doter des compétences nécessaires face à l’évolution du marché du travail et leur proposer de nouvelles perspectives professionnelles en lien avec la transition écologique et numérique, réduire les pénuries de main-d’œuvre dans les Etats membres et stimuler in fine la compétitivité de l’UE et, enfin, pour donner un nouvel élan à la formation tout au long de la vie. Ces objectifs visés figurent parmi les plus grands défis auxquels l'Europe est confrontée aujourd'hui. Le choix a donc été fait dans le but d'apporter une contribution significative. En outre, la promotion de l'adaptation aux besoins du marché du travail est également l'une des priorités de la présidence suédoise.

Les compétences sont essentielles pour permettre aux individus de participer au marché du travail et de s'adapter à une économie en mutation rapide. L'Année européenne des compétences est l'occasion pour l'Europe de se concentrer sur l'importance de développer et d'améliorer les compétences pour l'avenir, et d'encourager les investissements dans l'enseignement et la formation professionnels.


Ainsi, pour répondre au fait que trois quarts des entreprises européennes ont des difficultés à trouver des travailleurs possédant les compétences adéquates et que seuls 37 % des adultes suivent régulièrement une formation, la Commission européenne espère que cette année 2023 pourra aider les États membres à atteindre un taux d'emploi de 78 % et un taux de formation des adultes de 60 % par an d'ici 2030.


Ainsi, après la Commission, leurs principaux objectifs composent de :

  • Formation : se doter des compétences nécessaires face à l’évolution du marché du travail

  • Répondre aux pénuries de main d’œuvre et aux réalités du marché du travail présentes et à venir

  • Eviter la fuite des cerveaux

  • Donner un nouvel élan à l’apprentissage tout au long de la vie


La Commission s’appuiera sur des initiatives et financements de l’UE existants pour l’aider à développer les objectifs de l’année européenne des compétences, notamment le FSE+, le FEDER, le Fonds pour une transition juste (FTJ) ou encore le Fonds Invest UE. Elle prévoit également d’organiser des évènements et des campagnes de sensibilisation afin d’encourager l'échange de bonnes pratiques entre partenaires dans le domaine de la reconversion et du perfectionnement professionnels. Enfin, l’année prochaine visera également à créer différents outils de veille stratégique sur les compétences, à promouvoir des instruments afin d’accroître la transparence et faciliter la reconnaissance des qualifications, y compris les qualifications délivrées en dehors de l'UE.


Donc les interventions de la part de l’Union Européenne sont :

  • Promouvoir des investissements dans la formation et le renforcement des compétences pour que les compétences soient adaptées aux besoins du marché du travail

  • Mettre en adéquation les aspirations et les compétences des citoyens avec les possibilités offertes sur le marché du travail

(Une attention particulière : l’accès au marché du travail pour les femmes, les jeunes qui ne travaillent pas, ne suivent pas d'études ou de formation)

  • Attirer des personnes de pays tiers qui possèdent des compétences dont l'UE a besoin, y compris en renforçant les possibilités d'apprentissage et la mobilité et en facilitant la reconnaissance des qualifications


Pour remplir ces objectifs :

  • La Commission encouragera les possibilités de perfectionnement et de reconversion professionnels

  • Orgnaisation d'évènements et de campagnes de sensibilisation dans toute l'UE

  • Mise au point d'outils de veille stratégique sur les compétences

  • Focus sur les initiatives et financements européens existants

Tandis que la proposition va être examinée par le Conseil et le Parlement européen, tous les Etats membres sont invités à désigner un coordinateur national pour cette année thématique afin d’assurer la coordination des activités à l’échelle nationale.


Initiatives prévues de l’Union Européenne pour 2023 :

  • Le déploiement d'un réservoir de talents de l'UE et de partenariats destinés à attirer les talents avec des pays sélectionnés

  • Le nouveau programme européen d'innovation propose une initiative phare et un ensemble d'actions visant à créer les conditions-cadres adéquates pour nos talents

  • La stratégie européenne pour les universités

  • La plateforme européenne pour les compétences et les emplois numériques est une initiative lancée dans le cadre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe

  • La coalition de l'UE en faveur des compétences et des emplois numériques s'attaque au déficit de compétences numériques en réunissant les États membres, les acteurs clés (afin de sensibiliser et d'encourager les organisations à prendre différentes mesures pour encourager la formation aux compétences numériques)

Pour plus d’informations :







Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page